© 2014 - Maison le Chat Botté

Votre support est indispensable pour nos bénévoles et les chats que nous prenons sous notre aile !

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour nous faire un don - peu importe le montant, toutes les aides sont très appréciées !

  • Icône de l'application Facebook

Virus de l'immunodéficience féline (VIF)

À lire également :

Similaire au virus de l'immunodéficience humaine (VIH), responsable du SIDA. Le VIF ne peut pas être transmis à l'homme

 

Cette maladie détruit progressivement le système immunitaire du chat qui devient de plus en plus vulnérable aux infections. Transmise par des morsures et des transfusions sanguines.

 

Un chat porteur du FIV, c’est avant tout un animal normal qui n’attend qu’une chose : se faire câliner et chouchouter. Pour mieux comprendre la maladie et surtout vous rassurer sur la démarche d’adoption d’un chat atteint, voici un petit explicatif de ce qu’est le FIV.

 

De son vrai nom Syndrome d’immunodéficience acquise, le FIV entraine un déficit d’immunité sur l’animal qui aura un système de défense plus faible, le rendant plus sensible aux infections. Le virus peut être « en sommeil » pendant de nombreuses années, laissant ainsi Minou libre de vivre sa vie pleinement et sans risque !

 

La maladie ne pouvant ni être transmise à l’humain ni à une autre espèce comme le chien, ceux qui n’ont pas eu assez de chance se sont fait contaminer par un autre chat. Soit par relations sexuelles, des morsures (échange salive à sang) ou par un échange sanguin (contact entre deux blessures ouvertes). Donc, soyez rassurés, cela ne se transmet pas de salive en salive, ni par les bols de nourriture, ni avec la litière et encore moins en jouant! La contamination des lieux par le sol ou les objets est donc impossible.

 

Si vous n’avez pas d’autres chats, aucune raison d’hésiter à accueillir et chérir une petite boule de poil qui ne comprend pas toujours pourquoi on hésite à la choisir !

 

Lors d’une adoption, voici 3 recommandations :

  • Un chat bien au chaud, tu garderas : il ne faut pas laisser son chat sortir pour éviter les risques de contamination avec d’autres chats, même si le virus est fragile en milieu extérieur.

  • La castration ou stérilisation sera obligatoire : pour éviter ainsi rapports sexuels, bagarres ou fugues avec d’autres chats. D’ailleurs, cette partie est déjà prise en charge par la grande majorité des refuges ! 

  • Un chat bien protégé est un chat qui vivra plus longtemps : vermifuges réguliers, vaccins à jour et bonne alimentation sont les maitres mots pour le garder près de soi de nombreuses années.

Un chat peut vivre jusqu'à 20 ans. Certains chats, même en n'ayant pas le VIF, meurent plus jeunes pour différentes causes. Les crises cardiaques emportent plusieurs chats très jeunes chaque année. Leurs propriétaires sont toujours stupéfaits, car souvent leur chat ne présente aucun symptôme.

 

Si vous avez d’autres chats, les mêmes conseils s’appliquent. De plus, il suffit d’avoir un peu de préparation au niveau de l’accueil du nouveau pensionnaire en préparant vos chats actuels à le recevoir et en étant présent lors de la première rencontre pour éviter les bagarres.