Nos familles d'accueil

Helene B.jpg

Hélène Bécourt

Être famille d'accueil est une incroyable expérience et une belle façon d'aider des animaux dans le besoin le temps de trouver une famille définitive.

Cependant, aimer les animaux n'est pas suffisant car être famille d'accueil demande du temps, de l'énergie, des compétences et parfois même de la psychologie quand arrive le temps de rencontrer de potentiels adoptants.

 

J'ai d'abord été famille d'accueil à Paris pour l'association Tends Moi La Patte pendant 3 ans. Pendant cette période de temps et n'ayant pas d'autres animaux, j'ai accueilli des chats ayant des besoins spécifiques: chatons à éduquer, un chat qui perdait la vue et qu'il fallait accompagner dans ce changement de vie qui le rendait agressif, une chatte battue tellement peureuse que la caresse de l'humain l'effrayait et lui rendre confiance envers nous a été un long cheminement, etc ... tout ca avec parfois l'accompagnement d'une comportementaliste chat.

 

Quelques années plus tard et peu de temps après mon arrivée à Montréal (Aout 2015), j'ai vu par pure coïncidence (ou pas!) Michèle et quelques chats dans l'animalerie avenue Saint Laurent. C'est à ce moment-là que j'ai décidé de devenir à nouveau famille d'accueil. Mon premier chat était Sarow et il était impossible pour moi de le laisser partir, je l'ai donc adopté. Nous formons maintenant une équipe pour accueillir les petits nouveaux à la maison .... les beaux chatons Mimi et Real qu'il fallait éduquer (c'est surtout Sarow qui a fait ce travail!), en passant par Clovis, la belle Soumak et maintenant Rocky, adorable chat a trois pattes.

 

Alors c'est vrai, on pleure parfois quand ils partent. Cependant, c'est toujours du bonheur quand on a réussi à trouver une famille à nos boules de poils et que bientôt on donnera la chance un autre chat.

Quelle joie lorsque nous avons des nouvelles de nos anciens protégés et de les voir épanouis.

vraffaut.jpg

Valérie Raffaud

Famille d’accueil, de la compassion au bonheur

 

L’aventure en tant que famille d’accueil a commencé pour moi moins de deux mois après avoir adopté ma petite Justine. 

 

Ma voisine et amie, bénévole de La maison Le Chat Botté, m’avait trainée de force durant l’été au refuge pour me changer les idées alors que je traversais une période difficile. C’est au cours d’une de ses visites, que j’avais découvert ma Justine mais également découvert combien ces chats recueillis après des évènements souvent tragiques, apprenaient peu à peu à reprendre confiance en la vie et en l’humain.

 

Ma première expérience a été d’accueillir Pixelle, une jeune femelle gestante d’environ 6 mois une semaine après la naissance de ses 2 chatons, Zoé et Ti-Ours, 2 petites boules noires aux yeux bleus. Pendant 4 mois et demi, Pixelle a pu ainsi s’occuper de ses chatons sereinement et une fois sevrée, elle a pu être adopté pour sa famille pour la vie.  Zoé et Ti-Ours de leur côté apprenaient à socialiser avec ma Justine ainsi que les chats de ma voisine qui venaient jouer avec eux. Incapable de séparer cette petite tribu, j’ai pris la décision d’adopter les 2 chatons.

 

Quelques mois plus tard, la Maison Le Chat botté me recontactait pour me proposer de prendre Chanou et Ver à chou, deux petits rescapés qui avaient été sauvées de justesse par une des bénévoles qui venait de passer quatre mois intenses à les soigner et nourrir au biberon.

 

L’adaptation avec le reste de ma tribu a pris quelques jours mais au bout d’une semaine, tout le monde coexistait tranquillement. Zoé avait pris sous son aile les 2 petits nouveaux en leur faisant la toilette, leur montrant comment grimper aux rideaux ou sur le lit pour venir se blottir près de moi. Trois mois plus tard, le duo quittait la maison pour aller s’installer avec leur nouvel humain. La séparation a été un peu dure pour moi, mais tout comme pour Pixelle, l’adoption s’est très passée.

 

Ces deux expériences ont été pour moi des plus enrichissantes car elles ont été un moyen de partager le quotidien de jeunes chatons, leurs apprentissages tout en leur offrant un environnement sécuritaire tant au niveau physique qu’émotionnel. Les jeunes chatons ou les chats recueillis ne sont pas des jouets mais des êtres vivants sensibles. L’adaptation peut être longue selon l’histoire personnel du chat et il faut être patient et respecter ses limites. Certains chats resteront souvent craintifs mais trouvent presque toujours un moyen de vous faire sentir leur reconnaissance ou simplement de vous montrer qu’ils sont heureux et en sécurité en faisant la sieste, twisté avec le ventre à l’air, une ou plusieurs pattes dans le vide tout en ronronnant! La preuve, il y a quelques semaines, le jeune Adamo, un mâle de 3 ans recueilli au refuge par ma voisine a fini par laissé tomber sa garde et vient désormais chercher des caresses lorsque je suis dans la cour !

 

Christine Vilcocq

 

Mes enfants, mon chum et moi, nous avons la chance d’être famille d’accueil pour la Maison le Chat Botté depuis déjà presque 3 ans ! 3 ans que l’équipe nous fait confiance pour offrir un nouveau départ à ses protégés maganés, ensauvagés, oubliés ou dumpés. Des fratries, des chatons, des malades, des handicapés, des vieux, des beaux, des gentils… nous leur offrons une pause, un foyer sécuritaire où ils séjournent le temps de retrouver un peu d’équilibre.

 

Mon engagement bénévole personnel consiste à restaurer la confiance de l’animal, évaluer ses relations avec les humains, sa capacité à s’adapter, à connaître ses besoins, documenter hygiène et comportement... en lien constant avec les équipes du Chat Botté et leur formidable comportementaliste qui nous épaule. Je les informe, je photographie, je raconte, j’éduque et lorsqu’on connaît mieux notre protégé.e, il/elle est proposé.e à l’adoption…

 

Car ce que nous espérons tous, c’est que ces animaux malchanceux, abîmés, brisés retrouvent une chouette vie auprès de bons maîtres. Il nous arrive d’être tristes d’en laisser un partir vers de nouveaux horizons, mais nous savons que d’autres abîmés attendent, qui ont besoin du même secours.

Aurélie Poste

 

Nous sommes une famille avec 2 jeunes ados et nous voulions montrer aux enfants (qui voulaient un chat) l’engagement et la responsabilité d’avoir un animal.

En se proposant comme famille d’accueil nous pouvons vraiment être une aide pour des chats dans le besoin et donner plein d’amour à plusieurs d’entre eux.  Nous avons accueilli 4 jeunes chats jusqu’à maintenant avec des caractères  tous différents et c’est un beau challenge à chaque fois.  C’est une belle expérience que d’être famille d’accueil, nous n’avons pas d’animal domestique présentement mais peut-être qu’un jour nous tomberons sous le charme d’un chat que nous aurons accueilli….

 

Aussi, à La maison Le Chat Botté, les bénévoles sont très disponibles et à votre écoute. Vous ne serez jamais seul en cas de soucis avec les chats.

 

C’est une nouvelle aventure avec chaque nouveaux chats ou chatons!

Et toute la famille aime ça !

FA Tech.jpg

Axelle Techer

Mon mari et moi aimons beaucoup les animaux et en particulier les chats. Cependant, avant la pandémie, nous voyagions souvent pour le travail et le plaisir, ce qui nous empêchait d'avoir un chat. Avec la pandémie, comme nous passions plus de temps à la maison, nous nous sommes dit que ce serait le moment idéal pour accueillir un chat.

 

Et c'est de cette manière dont nous avons eu le plaisir d'accueillir Betty pendant presque 5 mois, en attendant que la petite se fasse stériliser et trouve une famille. L'avoir avec nous pendant un énième confinement nous a beaucoup apporté et a permis de casser la morosité liée à la pandémie. Avoir un animal à la maison change l'atmosphère et rend les choses plus douces. Bien sûr, on s'attache et ça n'a pas été facile de voir Betty partir, mais c'est une réelle joie et satisfaction de voir qu'elle a trouvé une famille pour la vie et que nous avons participé à son cheminement.

 

Et puis voir un chat partir, c'est aussi voir un autre chat arriver. Nous avons le plaisir d'avoir à la maison depuis plusieurs semaines Sushi et c'est toujours aussi agréable de découvrir un nouveau caractère et de faire partie de la réhabilitation de ces chats, surtout quand ils ont connu un passé compliqué. Nous aurons sans doute beaucoup de peine à la voir partir quand le temps viendra mais nous serons heureux pour elle et sa famille, et très curieux de voir les prochaines aventures que la vie de famille d'accueil nous réserve!

 

Axelle et Jean-Philippe